Economie circulaire : OCP partage sa vision

Economie circulaire : OCP partage sa vision

En lançant son Programme d’Economie circulaire, le Groupe OCP ne souhaite pas seulement créer une nouvelle dynamique verte en son sein, mais espère aussi étendre sa vision environnementale à l’ensemble de son écosystème, industriels, fédérations, associations et d’autres. C’est pourquoi, en plus de faire la promotion de son programme au sein du Groupe, les équipes en charge du programme saisissent toute occasion qui se présente, voire prennent l’initiative d’en créer pour échanger autour de cette vision en externe. C’était récemment le cas à la Conférence africaine pour la gestion responsable des produits chimiques. C’était aussi le cas quelques semaines avant auprès de la Chambre de Commerce Suisse au Maroc (CCSM).

OCP a emprunté un nouveau virage en lançant son Programme « Economie circulaire ». Aujourd’hui, il ne se contente plus d’en faire la promotion en interne pour fédérer les collaborateurs autour du programme, mais partage également en ’externe son expérience et sa vision dans le domaine. L’objectif est non seulement de faire valoir, à chaque fois que l’occasion se présente, l’engagement d’OCP en termes de « sustainability », mais également de déceler des opportunités de collaboration avec d’éventuels partenaires, faire des benchmarks ou encore de fédérer d’autres industriels qui seraient tentés d’emprunter la même voie.

C’est dans ce cadre qu’après plusieurs interventions, entre autres à la Chambre de commerce Suisse au Maroc ou au Forum Mondial des Régions, Hanane Mourchid, Head of Circular Economy Program, a pris part à la Conférence africaine pour la gestion responsable des produits chimiques qu’a organisée récemment à Casablanca la Fédération de chimie et parachimie (FCP) et la Confédération internationale de la Chimie (ICCA).

Pour la représentante du Groupe OCP, c’était l’occasion d’abord de mettre l’accent sur les enjeux d’un tel programme pour OCP, mais également pour l’écosystème et l’environnement dans lequel il opère. Rappelons à ce titre qu’actuellement, le monde consomme 1,7 fois de ce que produit la Terre comme ressources. C’est en partant de ce constat, ainsi que d’autres, que le Groupe OCP a décidé de lancer son Programme d’Economie circulaire, relevant ainsi le challenge de la soutenabilité de son développement et, pourquoi pas, être fédérateur pour les toutes les composantes de son écosystème économique et industriel, afin de créer une nouvelle dynamique de développement où la consommation de la ressource produite par la terre se fasse de manière plus raisonnée.

D’ailleurs, dans son allocution devant les participants à cette conférence, Hanane Mourchid a insisté sur les trois principaux axes sur lesquels est bâti le Programme Economie circulaire, à commencer par la préservation de la ressource dans l’exploitation, la valorisation et la transformation. Le deuxième axe renvoie à la consommation rationnalisée et à la customisation des engrais, tandis que le troisième axe concerne la transformation des déchets en une ressource pour le Groupe et pour son écosystème.

Bien entendu, comme il a été souligné lors de cette présentation, le Groupe OCP ne part pas de rien en lançant son Programme d’Economie circulaire, puisqu’il a d’abord capitalisé sur tout ce qui a été fait jusque-là en matière de développement durable afin de concevoir cette vision encore plus poussée et qui est appelée à positionner le leader mondial des engrais en un leader de l’Economie circulaire.

Retour à la liste...