Le site de Khouribga scelle son premier partenariat écosystème

Le site de Khouribga scelle son premier partenariat écosystème

Le Fertiparc industriel de Oued Zem accueillera en 2021 le premier Centre régional de Reconstitution de Moteurs Cummins des régions nord et ouest africaines. Une implantation qui est le fruit de 4 années de négociations entre OCP et la multinationale américaine Cummins et qui fera de la région de Khouribga un pôle continental de la maintenance des moteurs d'engins miniers.

Le Groupe OCP vient de franchir un nouveau cap dans le cadre de ses efforts visant le développement de son écosystème industriel à Khouribga avec le partenariat récemment conclu avec le leader mondial de la fabrication de moteurs thermiques. Ce deal, qui vient consacrer une relation historique entre les deux leaders, porte notamment sur le déploiement d’un Centre Régional de Reconstitution de moteurs (MRC) dans la région de Khouribga.

La nouvelle unité aura pour vocation de prendre en charge la maintenance sur site des moteurs d’engins Cummins qui constituent, pour rappel, près de 40% du parc d'engins miniers OCP. L’accord entre les deux parties permettra au passage à OCP d’accélérer l’acquisition de pratiques intégrant les standards « best in class » en la matière, tout en améliorant sa performance opérationnelle et optimisant les coûts inhérents à la maintenance. Ceci sans oublier les possibilités offertes en termes de transfert de technologie.

En plus de la maintenance du parc OCP, le MRC constituera une plateforme industrielle d’excellence qui a pour vocation à recevoir des 20 pays de la zone Ouest et Nord-africaine les moteurs Cummins de haute puissance en fin de cycle. Une fois réceptionnés, les moteurs seront entièrement désassemblés et inspectés, une phase de diagnostic qui permettra d’identifier les composants défectueux à remplacer. Les moteurs seront réassemblés par la suite, avant d’être testés sur un banc moteur, puis réexpédiés aux clients.

Au-delà de ce volet industriel, la conclusion de ce partenariat vient surtout conforter l’engagement d’OCP pour stimuler l’écosystème local. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard que, lors de ses négociations avec Cummins, le Groupe a exigé l’implantation du MRC ou Master Rebuild Center au niveau du Fertiparc du Complexe Oued Zem à Khouribga. Cela confirme en effet sa volonté de servir de locomotive pour le développement de l’ensemble des régions où il opère, dont celle de Khouribga. D’ailleurs, le choix de Khouribga a été obtenu après de longues négociations entre OCP et Cummins. Des pourparlers où le Groupe a d’abords défendu le Maroc parmi 5 pays africains retenus pour héberger l’infrastructure de Cummins, puis a su convaincre son partenaire pour que Khouribga puisse abriter le MRC face à 3 villes candidates au niveau national. Il faut dire aussi que l’attractivité de l’offre Fertiparc a contribué à convaincre le management de Cummins. Il jouit, en effet, d’une connectivité inégalée à la ville de Khouribga et à l'autoroute, d’un modèle locatif attrayant, d'une proximité d’un bassin d’emploi important et d’un appui au financement accordé par l’Etat aux investisseurs.

Le MRC devrait être opérationnel d’ici 2021 et occupera une superficie de 14.000 m2. L’unité sera dotée d’une capacité de révision de quelque 100 moteurs/an, et emploiera 75 personnes. La mise en place du MRC mobilisera une enveloppe de 40 millions de DH et permettra aux 75 techniciens et ingénieurs qui œuvreront sur le site de bénéficier de formations internes de Cummins. Cette implantation représentera, par ailleurs, le 16e MRC de Cummins au niveau mondial, 2e au niveau continental et 1er au niveau de la zone Afrique de l’Ouest et du Nord.

Retour à la liste...