AGRF : Le Digital, nouveau fer de lance de l’Agriculture africaine

AGRF : Le Digital

Le Forum sur la révolution verte en Afrique a débuté ce mardi 03 septembre dans la capitale ghanéenne, Accra. Partenaire de l’AGRF depuis des années, le Groupe OCP participe au Forum avec une importante délégation conduite par son PDG, Mostafa Terrab. Pour cette édition, les hauts responsables et experts qui prendront part à cette grand-messe de l’Agriculture en Afrique devront débattre des sujets liés à la Digitalisation.

Plus connu sous l’acronyme anglais AGRF (African Green Revolution Forum), le forum a pour thème central de cette année : « Grow Digital ».

A cet effet, M. Fassil Kebede, directeur du centre "Tekalign Mamo Centre for Soil and Fertilizer Research in Africa" de l’Université Mohammed 6 Polytechnique de Benguerir (UM6P), a pris part au Panel sur "L'agronomie à l'échelle des données" (Agronomy at Scale through Data for Good) pour discuter du rôle des données pour l’agronomie comme pour l'application optimale d'engrais ou le choix de la variété de culture. « Je crois en l’éthique dans la recherche. Les universités africaines devraient intégrer le concept d’éthique dans la recherche et mesurer quel serait l’impact du manque d’éthique dans l’avenir » a martelé Fassil Kebede lors de son intervention. Il invite la communauté scientifique à s’investir dans la production de données mais seulement avec comme bénéficiaire les petits agriculteurs que le continent compte en millions.

Plus tôt dans la matinée, lors de la séance inaugurale de l’AGRF, la Présidente de l’Alliance pour la révolution verte en Afrique (AGRA), Agnès Kalibata, a appelé à une optimisation de l’usage des données dans l’Agriculture. « Je veux que ce soit la dernière décennie où l’Afrique fait face à l’insécurité alimentaire », a-t-elle souhaité, en espérant voir la digitalisation transformer l’agriculture africaine.

Josefa Sacko, la Commissaire en charge de l’économie et de l’Agriculture de la Commission de l’Union Africaine, a abondé dans le même sens que la responsable de l’AGRA. La responsable de l’Organisation panafricaine a surtout insisté sur l’opportunité qui se présente au continent africain à travers la digitalisation, une aubaine pour transformer les économies grâce à l’Agriculture. « Nous devons embellir l’image de l’Agriculture afin d’attirer les jeunes mais aussi les femmes. Le Digital est un composant pour rendre attirante l’Agriculture » a-t-elle affirmé avec enthousiasme.

Comme pour les éditions précédentes, l’AGRF sera marqué jusqu’au vendredi 06 septembre, par des conférences, des panels et autres side-events organisés par les différents partenaires. De même, on note la participation de plusieurs chefs d’Etat africains, de hauts responsables d’organismes internationaux actifs dans l’Agriculture ou encore l’alimentation, et enfin des agro-entrepreneurs et start-ups du continent.

Retour à la liste...