Coopération Sud-Sud : OCP signe de nouveaux accords avec le Ghana

Coopération Sud-Sud : OCP signe de nouveaux accords avec le Ghana

Le Ministère de l’Alimentation et de l’Agriculture du Ghana et le Groupe OCP annoncent la signature de deux accords clés supplémentaires. Il s’agit en premier d’un accord de coopération concernant les activités centrées sur les agriculteurs, la cartographie des sols, l'innovation et l'enregistrement numérique des agriculteurs. Le second accord est un « Term Sheet » pour le projet industriel, visant à renforcer les principaux aspects du développement de l'agriculture et de l'industrie ghanéennes. La signature des accords s’est tenue en marge de l’African Green Revolution Forum (AGRF), ce jeudi 05 septembre à Accra.


Cet accord s’inscrit dans le cadre du mémorandum d’entente signé en septembre 2018, dans lequel le Groupe OCP et le Gouvernement du Ghana, représenté par le Ministère de l'Alimentation et de l’Agriculture, se sont engagés à améliorer la chaîne de valeur des engrais afin de fournir des « engrais sur mesure à des prix compétitifs pour les agriculteurs ghanéens ».


Lors de son allocution durant la cérémonie de signature, Dr Owusu Afriyie Akoto, Ministre de l’Alimentation et de l’Agriculture, s’est félicité de la coopération entre son ministère et le Groupe OCP puisque le Ghana est passé en 2 ans, d’une consommation d’engrais de 8 kg/ha à 20 kg/ha. Il a estimé que ce bond en avant est considérable sur les rendements des petits agriculteurs. 


Parallèlement à ce dernier partenariat, OCP a également lancé son programme IMPULSE, développé par l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), qui a pour but d’accélérer le développement des start-ups et des agro-entrepreneurs actifs dans le secteur agricole. En août 2019, Accra a accueilli la première étape de la tournée africaine du programme IMPULSE. Le Groupe OCP offrira également une large gamme de services, notamment la promotion de l'entrepreneuriat par le biais du programme IMPULSE, lancé récemment, et axé sur 4 domaines stratégiques, dont l'agriculture.


Pour plus d’efficacité, le Groupe OCP a impliqué dans le partenariat des recherches approfondies réalisées par l’UM6P, les start-ups, JESA (filiale d'ingénierie du Groupe OCP dédiée au continent africain) OCP Africa (la filiale africaine du Groupe) ainsi que la Fondation OCP. 


En plus de ces composantes, ce partenariat vient consolider le projet de construction d’une usine de production d’engrais, annoncé en septembre dernier, qui devrait être située dans la région ouest du Ghana, dans le district de Jomoro. Pour le moment le projet est encore dans sa phase conceptuelle et les études topographiques sont en cours de réalisation. Avec la disponibilité et la transformation des ressources naturelles des deux pays, combinant le gaz naturel du Ghana et le phosphate du Maroc, l’unité industrielle devrait avoir une capacité de production d’engrais d’environ 1 million de tonnes.


En sus, le programme IMPULSE bénéficiera de la mise en place de solutions numériques telles que l’initiative du Ministère de l'Alimentation et de l'Agriculture du Ghana d’enregistrement des agriculteurs, y compris l’innovation technique et scientifique, en collaboration avec TEAL, une joint-venture entre OCP et IBM. Les efforts du groupe OCP s'inscrivent parfaitement dans la stratégie du gouvernement ghanéen visant à stimuler le secteur agricole par le biais de son programme phare « Planting for Food and Jobs ».


En fin de compte, les initiatives conjointes du Ministère de l'Alimentation et de l'Agriculture du Ghana et d’OCP amélioreront l’employabilité, permettront l’accès à des engrais de qualité à des prix compétitifs et optimiseront considérablement la consommation d’engrais par les agriculteurs ghanéens. À l’heure actuelle, l’usage des engrais est de 18 kg/hectare, ce qui est bien inférieur à l’objectif d’Abuja de 50 kg/hectare. 


Outre le programme présidentiel « Planting for Food and Jobs » mis en place par le gouvernement du Ghana, OCP Africa, filiale africaine du Groupe, a lancé depuis 2017 des programmes de soutien aux agriculteurs ghanéens à travers une formation adéquate, une cartographie des sols et l’accès au financement. Depuis 2017, quelque 85.000 agriculteurs ont bénéficié des programmes Agribooster et OCP School Lab. Au cours des trois prochaines années, le nouvel accord de coopération prévoit de toucher plus de 500.000 agriculteurs avec au moins 30% de femmes. 
 

Retour à la liste...