L’UM6P ouvre ses portes aux ambassadrices de Women In Africa

L’UM6P ouvre ses portes aux ambassadrices de Women In Africa

En conclave durant 2 jours à Benguerir, les ambassadrices de Women In Africa (WIA) ont découvert l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P). Composée d’une dizaine de femmes influentes qui défendent l’initiative WIA sur le continent, la délégation des ambassadrices a visité les installations de l’UM6P au profit de l’Innovation et des Sciences. 

La présidente de WIA, Hafsat Abiola-Costello, a salué la collaboration avec OCP qui soutient la cause de la Femme Africaine pour faire émerger l’Afrique. Elle a également exposé sa vision de l'Afrique et souligne l'importance des ambassadrices pour changer l'image des femmes sur le continent. 

Toujours dans la même veine, Sana Zenjari, Directrice communication de la Fondation OCP, a exposé les différentes actions de la Fondation en Afrique. Elle est revenue sur l’impact des caravanes agricoles menées dans différents pays pour les petits agriculteurs et donc, par ricochet, pour les femmes du secteur agricole.

  Suite à la visite menée par Khalid Baddou, le Directeur communication de l’UM6P, quelques ambassadrices ont témoigné de leur retour d’expérience durant ce séjour et après avoir découvert l’univers de l’UM6P. 

Ambassadrice au Sénégal de WIA, Rokhaya Solange Ndir a affirmé que "l’UM6P est un lieu où depuis 2 jours nous sommes en contact de l’innovation, de la recherche, au contact de ce qui va faire avancer et émerger notre continent. Nous avons vu des infrastructures modernes, de pointe et nous avons aussi rencontré un corps professoral qui a une expertise de portée internationale. Nous sommes convaincues que l’Afrique doit avoir des infrastructures de ce type pour accompagner et former sa jeunesse qui devra porter l’émergence de l’Afrique". 

En remerciant les équipes OCP pour cette opportunité de visiter l’UM6P, l’ambassadrice sénégalaise de WIA promet "de devenir les ambassadeurs de ce qui se fait à l’UM6P en montrant au reste de l’Afrique en quoi le Maroc a pu avoir cette avance dans le cadre de la formation professionnelle". 

Pour sa part, Irene Kiwia, Ambassadrice en Tanzanie de WIA, dit être très impressionnée par l’innovation et toute l’énergie positive qui englobent la vision de l’UM6P au-delà même de son architecture et de ses infrastructures.  Pour cette femme très influente sur le continent surtout pour les questions relatives à la formation, " l’UM6P est en train de porter cette Afrique émergente et c’est à nous maintenant d’acquérir le savoir pour mieux impacter la vie des africains vers le développement ".  Enfin, c’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’elle déclare, toute souriante : " C’est à l’UM6P que j’enverrai mon fils dans 4 ans pour qu’il suive une formation de haut niveau sur le continent ".

En marge de la visite des ambassadrices, WIA a aussi organisé, au sein de l’UM6P les 25 et 26 juin, les workshops du "WIA54". Il s’agit d’un concours lancé par la Fondation WIA Philanthropy et destiné aux femmes entrepreneures d’Afrique. 

Les différents workshops ont mis l’accent sur des thématiques qui touchent aux activités des femmes en Afrique comme l’agriculture, le digital, l’éducation, la fintech, la santé, l’environnement et l’innovation sociale.

wia2019

 

Retour à la liste...