Le Groupe OCP accompagne le développement agricole du Nigeria

nigeria

En cent ans, le Groupe OCP s’est positionné comme un acteur incontournable du développement de l’agriculture et la promotion de la sécurité alimentaire. Son engagement pour « nourrir la planète » est renforcé par des initiatives allant de la production d’engrais à l’accompagnement des petits agriculteurs, en passant par la préservation de l’environnement.

Sur le continent africain, le Groupe soutient la révolution agricole entamée par plusieurs gouvernements, dans l’optique de faire de l’Agriculture un moteur de développement économique et social. C’est ainsi que depuis 2016, OCP Africa - filiale dédiée au continent - entreprend des initiatives à la fois industrielles et entrepreneuriales pour booster le secteur agricole.

Le Groupe OCP apporte ainsi son soutien, à travers une approche holistique, inclusive et partenariale qui accompagne l'ensemble des acteurs de la chaîne de valeur agricole allant des fournisseurs d'intrants jusqu'au consommateur final des produits agricoles.

Au Nigeria, le Groupe OCP accompagne le gouvernement fédéral et les acteurs nationaux de l’industrie des fertilisants à mieux doter les agriculteurs d’engrais adaptés aux cultures locales. Cet engagement du Groupe se base sur le principe d’une complémentarité et d’une co-production s’appuyant sur les ressources naturelles du Maroc et du Nigeria.

Vers une co-industrialisation d’engrais adaptés

La collaboration entre le Groupe OCP et les acteurs industriels nigérians est fondée sur une mise à niveau du secteur des engrais à travers des programmes gouvernementaux comme l’initiative présidentielle pour les engrais dénommée "Presidential Fertilizer Initiative". Soutenue par le Fonds souverain nigérian (NSIA) et à la suite d’un partenariat signé en 2016 entre OCP et l’Association des producteurs et distributeurs d’engrais du Nigeria (FESPAN), l’initiative a relancé l'industrie du blending permettant par la même occasion de réduire considérablement les prix de vente d'engrais pour les agriculteurs.

Concrètement, le partenariat a permis de réhabiliter près de 40 usines de blending (drainant plus de 400 millions de dollars) et la construction de 3 unités de blending par le Groupe OCP à Kaduna, Ogun et Sokoto. Avec une mise en service est prévue en 2021, ces 3 unités auront une capacité de production totale de 500 000 tonnes d’engrais par an.

A la suite de ce projet, un nouveau mémorandum d’entente a été signé en 2018, en marge de la visite du Président Buhari au Maroc, visant à promouvoir la production locale et l'approvisionnement en engrais de haute qualité. Ainsi, le Groupe OCP va accompagner la construction d’une plateforme industrielle de production d’engrais incluant la mise en place d'une usine d'ammoniac. La future plateforme, qui sera implantée dans l'Etat d'Aqua Ibom, affiche une capacité de 750.000 tonnes/an d’ammoniac et de 1 million de tonnes/an d'engrais phosphatés à l’horizon 2025.

En outre, le Groupe OCP a impliqué la Recherche dans le développement agricole du Nigeria afin de créer des engrais adaptés aux besoins agricoles. Des partenariats ont été noués avec l'Institut international d'agriculture tropicale (ITTA), l'Université Bayero de Kano (BUK), le Service National de Liaison pour la Vulgarisation de la Recherche Agricole (NAERLS), l’Institut pour la Recherche Agricole (IAR) et le Service d'information sur les sols en Afrique (AFSIS).

En effet, plusieurs cultures bénéficient du travail des différents acteurs à la Recherche. Pour la culture du maïs par exemple, 21 millions d'hectares de sol ont été cartographiés dans 8 États producteurs au Nigéria. D'autres projets de R&D visent le développement d'engrais adaptés pour les cultures de riz et de soja avec l’Institut National de Recherche sur les Céréales (CNRI). Concernant la filière cacao, c’est l’Institut de Recherche sur le Cacao du Nigeria (CRIN) qui sera aux commandes, tout comme la Pomme de terre avec l’Institut National de Recherche sur les Plantes à Racines (NRCRI), l’huile de palme avec l’Institut Nigérian de Recherche sur le Palmier à Huile. Un intérêt particulier est également accordé aux cultures de tomates et de sorgho.

Les partenariats et projets menés par le Groupe OCP ne se limitent pas seulement à industrialiser et développer de nouvelles formules d’engrais. D’autres initiatives touchant à la formation des agriculteurs et à la promotion de l’entrepreneuriat des femmes, comme des jeunes, ont vu le jour.

Renforcer les capacités agricoles et entrepreneuriales

En Afrique, le secteur agricole implique majoritairement les familles et le monde rural. La petite agriculture représente le segment le moins outillé malgré qu’elle soit le plus étendue. Fort de ce constat, le Groupe OCP a lancé les programmes OCP School Lab et Agribooster qui ambitionnent de renforcer les capacités des petits agriculteurs. Lancé en 2017 au Nigéria, OCP School Lab a déjà accompagné 327.448 agriculteurs qui ont bénéficié de services d'analyse des sols, de formation agronomique et de recommandations en utilisation d’engrais. Le second programme dédié aux agriculteurs, Agribooster a touché quelque 214.009 fermiers tout en augmentant 46% des rendements du maïs et de 32% du riz.

Dans un autre registre, OCP a lancé au Nigeria des « Farmer House » pour mettre en place un guichet unique de proximité regroupant des services relatifs à la formation et à la vulgarisation des bonnes pratiques agricoles. De fait, 51 points de contact ont été déployés dans 18 États du Nigeria et, a permis à ce jour de former à 29.250 petits agriculteurs de leur faciliter l’ accès aux intrants agricoles.

Un autre programmé dénommé « Agripromoters » a été lancé pour compléter l’offre du guichet unique. Il s’agit de formateurs dotés d’une tablette et d’un tricycle leur permettant d’aller former les petits agriculteurs. A l’horizon 2024, les 2 programmes devront toucher 5 millions de petits agriculteurs et générer quelque 40.000 emplois.

Par ailleurs, le secteur agricole se veut être un creuset de l’employabilité des jeunes. C’est ainsi que l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), en partenariat avec MassChallenge et le soutien d’OCP Africa, a lancé le programme IMPULSE dédié aux startups innovantes dans les domaines de l’Agritech, des Biotech, des technologies minières et sciences des matériaux ainsi que des nanotechnologies. Les jeunes talents du Nigeria se sont illustrés au sein du IMPULSE avec la start-up Foodlocker qui a remporté le premier prix de la première cohorte du programme en 2020. De plus, 3 autres startups nigérianes ont également été récompensées (FarmCrowdy, Social Lender et ColdHubs).

A travers les différents programmes ou projets lancés au Nigeria, la vision du Groupe OCP reste le même : servir l’Humain. Cela passera forcément par une industrialisation plus durable de l’agriculture, mais aussi par le renforcement des compétences humaines, et surtout des agriculteurs. A côté des producteurs agricoles, le Groupe centenaire donne une place importante à la R&D et à l’initiative des jeunes, moteurs de l’Intelligence Collective et de l’Innovation.

Cette page n'est pas disponible en

Pour continuer, choisissez une des langues suivantes:

Chevron Left Retour