Big data makes a big difference for Brazilian farmers

04 Mai 2021

Les Big Data sont primordiales pour les agriculteurs brésiliens

Des cultures plus saines, une meilleure résistance au changement climatique et un rendement maximal. Tels sont les engagements pris par le nouveau partenaire d'OCP, Data Farm. Ce dernier apporte son expertise aux agriculteurs en profitant de la force des Big Data pour prendre les bonnes décisions.

 

Au sein du Groupe OCP, l'innovation est érigée au premier rang. Et ce, que ce soit au niveau des méthodes de travail, de la conception de nouveaux produits ou par l'association avec des entrepreneurs pour changer l'avenir.

Le partenariat avec la start-up brésilienne « Data Farm » est un bon exemple de cette forte volonté de transformation, car il permet à OCP de faire correspondre les dernières innovations technologiques avec les priorités de l'agriculteur. Un partenariat qui est aussi en train de révolutionner l'industrie.

“We want to help farmers achieve maximum crop yield,” says Data Farm’s co-founder Thiago Camargo (pictured).

Big data makes a big difference for Brazilian farmers

« Nous voulons aider les agriculteurs à obtenir un rendement maximal de leurs cultures », déclare Thiago Camargo, cofondateur de Data Farm (photo). « Pour y arriver, nous faisons appel, tous les jours, à notre expertise dans les sciences de la terre et l'analyse des données ».

La plate-forme Data Farm combine 16 millions d'hectares d'analyse de sol (une base de 30 ans de données climatiques cumulées) avec des images satellites pour créer des simulations qui donnent aux agriculteurs des recommandations à la carte. « Nous sommes très confiants dans cette approche car nous obtenons des résultats constants depuis 2015 », dit-il.

Data Farm fait partie de l'industrie des start-ups en plein essor au Brésil. Selon les derniers chiffres, le pays compte plus de 12.000 start-ups, dont plus de 1.000 opèrent dans l'Agritech.

La demande d'innovation agroalimentaire au Brésil est en croissance. Le pays a toujours été un important producteur agricole - c'est le premier exportateur de café, de sucre et de jus d'orange au monde - avec des cultures diverses, allant des céréales aux fruits, du soja au café.

L’objectif des pays au niveau mondial est d’augmenter la production agricole pour assurer la sécurité alimentaire - et OCP se concentre sur les besoins des sols pour y parvenir -. Dans ce contexte, le Brésil est l'un des principaux pays au centre des intérêts.

 

Les origines de Data Farm

 

Les sciences du sol sont un business familial. Depuis des générations, la famille de Thiago dirige l'IBRA, le plus grand laboratoire d'analyse de sol d'Amérique latine, qui traite 500.000 échantillons de sol par an.

En 2018, il a vu l'opportunité d'aller plus loin. En faisant appel à la technologie, l’entreprise apporte son expertise – et l'expertise de ses partenaires – à un plus grand nombre d'agriculteurs. Data Farm voit ainsi le jour.

Thiago nous donne trois exemples illustrant l’aide apportée par Data Farm aux agriculteurs brésiliens :

   1. Utiliser les simulations de données pour identifier les besoins exacts de l'agriculteur

« Notre algorithme fournit des simulations qui donneront à l'agriculteur les informations personnalisées dont il a besoin sur la productivité du sol de sa ferme, la météo locale et les cultures qu'il souhaite cultiver. Nous pouvons même donner le timing exact pour semer ou planter. Ceci est important car si vous manquez la bonne fenêtre pour ce faire, vous aurez moins accès à l'eau et au soleil. Cela permet une prévision beaucoup plus précise du rendement des cultures.

« Nous travaillons également avec nos agriculteurs pour suivre le développement de la culture. A la fin de saison, nous confirmons avec eux la productivité de la culture. En faisant cela, nous pouvons déterminer exactement où l'agriculteur pourrait faire face à certains challenges. Et une fois que nous les avons identifié - de la densité de l'eau à la fertilité du sol - nous pouvons les conseiller sur la meilleure approche pour y remédier. »

   2. Démontrer un retour sur investissement clair

« Nous voulons pouvoir donner aux agriculteurs une idée claire sur leur retour sur investissement. Nous avons donc travaillé avec certains clients pour mettre en place une ferme « test » sur une partie de leurs terres. Dans cette ferme, nous utilisons notre technologie de pointe, nous suivons nos propres conseils – plantation, usage de l'eau, utilisation de l'équipement, nutrition du sol - et nous montrons exactement ce que l'agriculteur peut attendre de nos méthodes.

« Les résultats ont été incroyablement gratifiants. Nous avons démontré une croissance de 61% du rendement des cultures de soja, ce qui est bien supérieur à la croissance de 10% enregistrée en moyenne au niveau national. »

  3. Contribuer à inverser le changement climatique

« Des sols sains sont extrêmement importants dans la lutte contre le changement climatique. Aujourd'hui, l'agriculture intensive a causé la perte de la fertilité des sols, la désertification, l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre et la décarbonisation. Nous travaillons à résoudre ce problème de plusieurs manières.

« Nous voulons aider davantage d'agriculteurs à pratiquer une agriculture neutre en carbone – en se concentrant sur la fertilité des sols grâce à la biodiversité et à la rotation des cultures et en utilisant uniquement les nutriments dont les sols ont besoin.

« Nous voulons également montrer aux agriculteurs comment ils peuvent être payés pour renforcer des sols sains qui capturent le C02 de l'atmosphère, nous les présentons donc au marché des crédits carbone.

« Et nous leur montrons également comment ils peuvent faire pousser des cultures plus résistantes aux impacts du changement climatique – par exemple, une racine plus profonde rend la plante moins vulnérable à la pénurie d'eau.

« Nous sommes réellement convaincus qu’en donnant cet exemple, nous pouvons encourager davantage d'agriculteurs à mieux comprendre les avantages des pratiques régénératives ».

Un partenariat mondial

L’opportunité d’innover au sein de cette filière – avec des entreprises comme Data Farm – présente plusieurs avantages majeurs pour OCP : elle permettra d’augmenter les rendements des agriculteurs et elle modernisera la filière, la rendant plus attractive pour les entrepreneurs et les jeunes.

Le partenariat Data Farm a été rendu possible grâce au soutien d'OCP à AgTech Garage, le plus grand pôle d'innovation agroalimentaire au Brésil.

Amine Nassaf, qui dirige le développement de l'entreprise et de la stratégie d'OCP dans la région Latam, estime que les partenariats de start-ups sont essentiels pour résoudre les problèmes de l'industrie.

« De nouvelles idées, de nouvelles technologies…c'est ce qu'AgTech Garage et son « Connection Program » offrent aux entreprises comme OCP », dit-il. « Nous pouvons rencontrer les entrepreneurs qui nous aideront à trouver des moyens meilleurs, plus rapides et davantage axés sur les données pour résoudre des problèmes tels que la préservation des sols et la nutrition des plantes. »

Cette innovation est essentielle non seulement pour l'agro-industrie brésilienne, mais aussi pour le monde.

« Nous prévoyons déjà des projets pilotes dans plusieurs pays africains », explique Thiago. « Les enseignements que nous avons du Brésil sont pertinents dans le monde entier ».

« Notre succès est dû au fait que notre plate-forme a été construite par des agronomes, des personnes qui non seulement comprennent le sol, mais qui comprennent les difficultés et les défis auxquels les agriculteurs sont confrontés. Avec Data Farm, nous pouvons aider un plus grand nombre de personnes à obtenir un meilleur accès aux données et à l'expertise de nos partenaires ».

« Cela améliore les conditions de vie des agriculteurs et contribue à aider le monde ».

Data Farm n'est qu'une des start-ups avec lesquelles OCP s'est associée au Brésil via AgTech Garage. Cinq autres start-ups, soutenues en partenariat avec OCP, incluent Agrorobotica, Agripad ,Inceres,Sensix etKrilltech. Tous ces partenariats aident l'agriculteur à améliorer son business.

Big data makes a big difference for Brazilian farmers  Play video Play button
Chez AgTech Garage, Thiago Camargo explique comment Data Farm aide les agriculteurs au Brésil.

Discover more

Chevron Up
Maryam Rafiqi

l'histoire suivante

Placer la science au cœur de la croissance économique

Lire l'histoire suivante

Cette page n'est pas disponible en

Pour continuer, choisissez une des langues suivantes:

Chevron Left Retour